samedi 7 mai 2016

Miousik : Fiona Walden

https://c2.staticflickr.com/8/7597/26743014912_b7843f74d9_n.jpgElle ?


Décidément les petites françaises cachent bien des surprises musicales.
Après le trio de Théo, Paul et Gabriel, après le rodéo de Dorothée, voici donc Fiona Walden.
Avec tout d'abord un titre à vous scotcher au fauteuil : ah purée, ce Johnny est un condensé concentré de tout ce qu'on aime, un swing d'enfer, un goût de chewing gum bien collant, un western épais et imbibé, et purée cette voix, ah quelle voix au fait ?
On a oublié celle de Calamity Jane mais pas celle de Patti Smith.
Poor Johnny John, the bad ass, don't trying to love her !
Fiona, la petite frenchy d'à peine 24 ans, a croisé, le chemin de Saad Tabainet qui lui compose ses musiques et le duo fonctionne à merveille.
Alors on poursuit l'écoute et on tombe, ô miracle, sur un truc beaucoup plus électro, un truc qu'on n'aurait certainement pas écouté s'il n'avait été introduit par Johnny. Ah ce Cold heart ...
Et là, ça tourne en boucle, on est hypnotisé par un chant désespéré à vous tirer des larmes, obsédé par la voix androgyne de Fiona qui n'en finit pas de se percher dans les aigus et d'y perdre son genre.
You call me my cold heart, You say you won't leave me, I'm laying in this room, No I can't ...

Yakakaliker pour écouter notre playliste.

Pour celles et ceux qui aiment se faire surprendre les oreilles.

Aucun commentaire: