samedi 1 juillet 2017

Cinoche : Okja


Tout est bon dans le cochon.


La polémique du festival de cannes blanches aura bien servi le film du coréen Bong Joon Ho qui, après Snowpiercer, réussit encore à nous surprendre.
Plus qu'un film cochon, Okja est une fable écolo et féroce (c'est quand même coréen !) qui ne ménage aucune vacherie (mais on rit jaune) à l'encontre de notre monde courant à sa perte (à l'image du train de Snowpiercer). Okja démarre comme un conte de Miyazaki (très belles scènes dans les montagnes du Pays du Matin Calme) et ça se termine à la Soleil Vert.
Coup de cœur pour cette grosse bestiole (croisement OGM entre un lamantin et un hippopotame : animations particulièrement réussies) et son amie Seo-Hyun Ahn (13 ans !) qui vole(nt) la vedette à Jake Gyllenhaal.
Âmes sensibles s'abstenir.
Depuis Snowpiercer on sait que les coréens sont dans le wagon de tête de la course folle de notre pauvre monde : écoutons les messages de Bong Joon Ho.

Pour celles et ceux qui aiment le cochon où tout est bon.
D’autres avis sur Sens critique.

Aucun commentaire: