jeudi 7 mai 2020

Bouquin : Un travail à finir

[...] Meurtre dans une maison de retraite.

Agréable découverte que ce polar écrit à quatre mains et deux cerveaux par le vosgien Eric Damien et l’espagnole Teresa Todenhoefer qui vivent tous deux en Allemagne.
Un travail à finir se déroule à Nancy (le bar Au grand sérieux existe pour de vrai dans la vraie vie) et nous permet de découvrir un flic que l’on aura plaisir à suivre de nouveau (chic, d’autres épisodes sont déjà parus) : Andreani, partagé entre jazz et musique classique, désabusé mais pas trop alcoolisé, un dinosaure plus vraiment de son époque, épaulé par le seul collègue capable de supporter ses mauvaises humeurs et ses écarts de conduite.
Pour ce numéro, les auteurs ont choisi de rouvrir quelques plaies mal refermées après la Guerre d’Algérie.
Soixante après, les survivants de l’époque sont en maison de retraite et commencent à quitter la scène.
Certains pas vraiment de leur plein gré ...
[...] Le fait certain, c’est qu’il y avait eu homicide. Meurtre dans une maison de retraite. Un bon titre pour un roman d’Agatha Christie. 
Lourdier, le vieillard que l’on a décédé s’avère bien étrange : d’étranges tatouages et pas de numéro de sécu, depuis 1958 il n’existe pas ou plus.
Voilà de quoi exciter la curiosité d’Andréani alerté par sa fille qui travaillait à la maison de retraite.
[...] Lourdier était passé du statut de pensionnaire d’une maison de retraite décédé accidentellement à celui d’ancien militaire condamné qui avait disparu dans la nature pendant plus de cinquante ans.
[...] On ne disparaît pas pendant plus de cinquante ans sans une bonne raison.
[...] Les fantômes du passé refaisaient surface, et nul n’avait envie de ressortir les cadavres du placard où ils prenaient la poussière depuis des décennies.
[...] – Une vengeance ? – Pourquoi pas ? – Soixante ans plus tard... Je sais que c’est un plat qui se mange froid, mais là... 
Qui donc ruminait sa vengeance depuis soixante ans ?
Quels crimes avaient commis Lourdier en Algérie ?
Pourquoi son dossier militaire est-il toujours classé secret défense après si longtemps ?
On suit Andreani dans cette enquête difficile qui nous fera (re)découvrir les côtés sombres de notre Histoire et ses ramifications longtemps après les accords d’Evian.
Un polar plutôt intimiste et pas tape-à-l’œil, à l’ancienne pourrait-on dire.
Des personnages réussis, une intrigue captivante, une lecture agréable avec un dénouement étonnant, peu commun dans le monde du polar, mais parfaitement maîtrisé par les deux auteurs.
On repassera par Nancy très bientôt.

Pour celles et ceux qui aiment l'Histoire contemporaine.
D’autres avis sur Bibliosurf.

1 commentaire:

dasola a dit…

Bonjour, Ce "travail à finir" n'est pas mal mais j'ai préféré le dernier paru "Terres brûlées" qui nous fait remonter à la 2ème guerre mondiale. Bonne journée.