mardi 19 octobre 2021

Bouquin : Affronter l'orage

[...] Une histoire d’amour n’a jamais une fin facile.

Mauvaises nouvelles.
Oui, de très mauvaises nouvelles envoyées du sud des US par l'ami Larry Brown.
Des nouvelles des petites gens, l'Amérique d'en-bas, celle des laissés pour compte qui se débattent sans espoir de fin entre quelques toxiques : un couple mal assorti souvent et l'alcool bien sûr presque toujours.
Misère sociale et misère affective de quelques éclopés de la vie en pleine galère pour lesquels l'auteur développe toute son empathie.
Des nouvelles très noires, désespérées même, mais voilà, c'est très bien écrit alors on poursuit la lecture à nos risques et périls.
Affronter l'orage est l'une d'elles, celle qui ouvre le recueil et c'est l'une des plus réussies et des plus sombres, tout en non-dit et d'entrée, le ton est donné.
[...] Je ne sais pas ce qui me pousse à être aussi méchant avec elle. Comme si c’était sa faute.
[...] Je ne suis pas un salaud au point de ne pas voir qu’elle m’aime.
Bien sûr, certains portraits peuvent friser la caricature mais dans chaque nouvelle, un petit "plus" souvent non-dit, un brin étrange, fait de chaque tableau une belle peinture un peu sombre.

[...] Elle picole tous les jours. Même le dimanche. Surtout le dimanche. Le dimanche c’est le pire, parce que tout est fermé. Si elle ne passe pas au magasin d’alcools le samedi soir, elle se retrouve en état de manque le dimanche après-midi.
[...] Elle ne veut faire de mal à personne. Qu’est-ce qui déconne autant, dans sa vie, pour qu’elle soit dans cette galère ? Qu’elle fasse mourir son bébé et son mec à petit feu ? Et elle aussi. Mais c’est plus fort qu’elle.
[...] Il prend le whiskey, s’en verse d’abord un petit verre, puis un autre plus copieux. Il n’est que dix heures du matin. Il devrait déjà avoir abattu pas mal de travail.

Mieux vaut être à jeun et avoir le cœur bien accroché avant de parcourir la galerie de portraits de l'ami Larry Brown où l'on retrouve ces petites phrases sèches et décalées typiques de la littérature américaine contemporaine.
Les nouvelles sont construites de manière très elliptiques, pleines de non-dits ou de sous-entendus, laissant au lecteur le soin d'imaginer peut-être le pire selon ses propres angoisses.


Pour celles et ceux qui aiment l'alcool.
D’autres avis sur Babelio.

Aucun commentaire: