jeudi 21 octobre 2021

Bouquin : Le souffle de la nuit

[...] Notre tueur est passé à la vitesse supérieure.

Âgé d'à peine 30 ans, le jeune Alexandre Galien  s'est vu décerner le prix 2020 du Quai des Orfèvres pour son roman Les cicatrices de la nuit.
On fait sa connaissance ici directement avec la suite : Le souffle de la nuit.
Ex-flic, l'auteur s'y entend pour décrire le quotidien des flics de la PJ parisienne, ceux qui résidaient il y a peu encore au mythique 36 Quai des Orfèvres.
Les clichés abondent, les flics du "groupe" chargé de l'enquête, les techniques d'investigation, l'humour à l'emporte-pièce, les rivalités entre polices, et même un arrière-plan d'intrigue politique tendance Françafrique ... on connait la musique et ses standards, les mêmes que dans les bonnes séries télé et les bons polars, un air connu et rebattu mais tout le monde aime bien fredonner cette chanson dont chacun connait les paroles par cœur.
Au programme : un tueur de flics, quelques prostituées de Vincennes, des rites vaudous et les mafias du Nigeria (les cults).
[...] Notre tueur est passé à la vitesse supérieure ...
Cette fois-ci, il n'a pas fait dans le détail : il lui a enfoncé son couteau dans le ventre, lui a tranché la gorge, et lui a fourré une touffe de cheveux dans le gosier. On dirait qu'il a expédié le travail, comme on bute une sentinelle.
Du standard donc, un peu façon Frank Thilliez, en moins intense peut-être, mais c'est écrit de façon pro et on ne boude pas son plaisir.

Pour celles et ceux qui aiment les poupées vaudous.
D’autres avis sur Bibliosurf.

Aucun commentaire: