mardi 12 avril 2022

Bouquin : Une vérité à deux visages

[...] - C'est comme ça, trop gros pour fermer.

Voilà bien longtemps qu'on avait pas ouvert un Michael Connelly et qu'on avait délaissé Harry Bosch.
L'inspecteur retraité Harry se tient désormais loin du LAPD où il n'est plus trop le bienvenu et il fait des piges pour la police de San Fernando où il déterre des cold cases, c'est sa spécialité.
Mais voilà que le bureau du procureur de LA vient jusqu'ici lui chercher des poux sur la tête : un détenu et son avocat veulent ré-ouvrir un vieux dossier au motif que désormais l'ADN parle beaucoup mieux aujourd'hui qu'en 1987 avec les progrès de la science. Des traces d'un autre criminel avéré aurait été découvertes dans les pièces à conviction ce qui viendrait innocenter le prévenu mis à l'ombre par Harry ... erreur de manip de l'époque ? trucage ou magouille de l'avocat ? hasard trop bienvenu pour le condamné ? Harry est pourtant certain d'avoir coffrer le bon coupable et ce genre de scandale remettrait en cause pas mal d'autres arrestations (et sa réputation de super-flic).
[...] Sa carrière l'avait vu traquer et mettre en prison des centaines de tueurs. Se tromper sur un seul d'entre eux risquait de faire douter de tous les autres.
Au même moment, la petite ville tranquille de San Fernando se réveille en émoi après un double meurtre dans une pharmacie : Harry prend la direction d'une enquête qui va le mener (et nous avec) au cœur d'un gigantesque, monstrueux et terrifiant (et véritable) trafic de pilules opiacées.
C'est super documenté et ça donne un relief inattendu aux titres de journaux que l'on avait lu ici ou là [clic] sur les addictions aux opiacés aux US, sans trop y prêter attention jusqu'ici.
[...] - Les cappers rassemblent leurs mules le matin et elles viennent chercher leur ordonnance chez le toubib ... Aucun examen médical digne de ce nom, rien de légal dans tout ça ... Et après, tout le monde sort et monte dans un van, le capper les conduisant aux pharmacies pour y prendre leurs pilules. En général, il y a plus d'une pharmacie dans le coup, ce qui permet d'élargir le périmètre et de ne pas apparaître sur l'écran radar.
[...] - Ils se servent d'un avion pour faire circuler les gens et frapper de nombreux dispensaires et pharmacies par jour, disait-il. Avec ces appareils, ils font tourner les mules qui se font préparer leurs ordonnances.
[...] - C'est le plus gros secteur de croissance industrielle du pays. Tu te rappelles ce qu'on disait sur les banques et Wall Street qui étaient trop gros pour faire faillite ? Eh ben, c'est comme ça, trop gros pour fermer.
C'est hallucinant (mauvais jeu de mots) et tellement énorme que ça passe : tout le monde est mouillé et même trempé, institutions, administrations, même la sécu, truands, drogués et bien sûr, géants de la pharmacie (comme Purdue Pharma conseillé par McKinsey !). Comme on dit : too big to fail, au point où on en est, on ne peut plus reculer. Bienvenue aux US.
Pour souffler un peu au fil de cette enquête, le bouquin alterne avec l'autre intrigue qui met en cause Harry et la manipulation d'ADN et qui se termine par un joli moment de prétoire.
Bref, voilà un épisode Harry Bosch bigrement intéressant et toujours aussi bien construit, Harry et Connelly vieillissent bien !

Pour celles et ceux qui aiment les pilules.
D’autres avis sur Bibliosurf.

Aucun commentaire: