mercredi 24 octobre 2018

Bouquin : Meurtres sur la Madison


[...] Un corps a été découvert dans la rivière avant-hier soir.


Depuis le regretté William G. Tapply et ses aventures mi-polar mi-pêche dans le Maine, on avait un petit faible pour ce nature-writing nord américain, écrit les pieds dans l'eau des rivières à truites.
Alors évidemment quand Meurtres sur la Madison nous a fait de l’œil, on n'a pas résisté bien longtemps avant de mordre à l'hameçon de Keith McCafferty.
Nous voici donc repartis, dans le Montana cette fois (le big sky state).
[...] Dans la philosophie de vie de Sean Stranahan, un homme qui avait en sa possession une canne à mouche, un réservoir d’essence rempli au quart et quatre pneus potables n’était jamais trop loin de chez lui.
Où l'on fera connaissance avec unE shérif (c'est quoi le féminin politiquement correct ?) :
[...] — Je m’appelle Martha Ettinger. Je suis le shérif du comté de Hyalite. Savez-vous qu’un homme a été retrouvé noyé dans cette rivière il y a quelques jours ? 
et un Sean Stranahan attachant, mi-peintre, mi-détective privé et totalement divorcé ... et aussi totalement pêcheur ça va sans dire, sinon que ferait-il dans le Montana au bord de la Madison ?
[...] — Je ne savais pas que vous étiez détective privé.
— Je suis davantage peintre en ce moment.
— Mais vous, euh… détectez ?
— Ça dépend.
— Oh ?
— J’allais dire que ça dépend de ce que vous voulez. Je ne fais pas les divorces. Ou les recouvrements.
De fait, Stranahan semble plus à l'aise avec ses mouches qu'avec les femmes.
[...] - Trop bonne pour être honnête, si tu veux mon avis. (Elle pinça les lèvres.) Une vraie croyante comme moi a du nez pour reconnaître ce genre de femme. Je pourrais la résumer en un mot. (Elle marqua un temps d’arrêt.) Ennuis. E-N-N-U-I-S.
— Je ne faisais que demander, dit Stranahan. Elle lui jeta un regard de biais.
— Un homme ne fait jamais que demander.
Certes l'un des pêcheurs a bien attrapé un cadavre dans la Madison plutôt qu'une arc-en-ciel, certes Stranahan et la shérif Ettinger mèneront bien une enquête nonchalante et provinciale mais c'est avant tout de pêche, de pêche et de pêche que Keith McCafferty veut nous parler. Même la mince intrigue policière tourne, à nous en donner le tournis, autour des poissons.
[...] Les prix demandés pour des propriétés similaires au bord des rivières qui avaient échappé à la maladie du tournis, la Big Hole, par exemple, avaient plus que doublé. C’était intéressant, mais Stranahan ne voyait toujours pas comment le fait d’infecter délibérément une rivière pour ruiner la pêche pouvait profiter à quelqu’un.
Alors ceux qui passeront outre cette entêtante odeur de poiscaille pourront goûter au plaisir de s'en laisser conter par Keith McCafferty, car il faut bien le reconnaître, cet auteur a un talent fou pour nous raconter tout plein d'histoires, écrites au coin du feu et qu'il parsème à l'envi dans son bouquin pour venir épaissir ses attachants personnages.


Pour celles et ceux qui aiment la pêche à la mouche.
D’autres avis sur Bibliosurf.

Aucun commentaire: