mercredi 8 septembre 2021

Bouquin : Mon mari

[...] Il est mon mari, il m’appartient.

Du haut de ses vingt-huit ans Maud Ventura frappe fort avec Mon mari, ce premier roman sur les questions amoureuses (un sujet qu'elle connait bien à la radio).
Sa prose soignée accroche tout de suite le lecteur.
D'autant plus que le ton est donné rapidement : l'auteure entreprend de disséquer l'amour obsessionnel d'une femme pour son mari, une folie douce un peu inquiétante.
[...] Mon amour pour lui n’a pas suivi le cours naturel des choses.
Sur sa table d'opération, tout est soigneusement déballé et mis à vif, même la maternité, c'est une véritable vivisection.
[...] J’aime nos enfants, c’est une évidence. Je les aime, mais il est également très clair que j’aurais préféré ne pas les avoir. Je les aime, mais j’aurais préféré vivre seule avec mon mari.
Et bien sûr cette névrose conjugale, cet amour pour le moins envahissant pour un homme dont on ne connaitra jamais le prénom.
[...] Mon mari n’a plus de prénom, il est mon mari, il m’appartient.
Avec son écriture distante et décalée, Maud Ventura manie le scalpel avec froideur, rigueur, cruauté, humour aussi (grinçant l'humour).
[...] Je déjeune avec une collègue que j’apprécie. On parle de nos élèves (c’est intéressant), de nos maris (c’est le moment que je préfère), de nos enfants (la conversation perd immédiatement en intérêt).
[...] J’ai appris l’élégance (qui ne repose finalement que sur un trio simple : un manteau, un sac et des chaussures hors de prix. Une fois cette sainte trinité bien maîtrisée, le reste est facile).
[...] Je sais que c’est idiot, mais plus mon mari fait des courses importantes, plus j’ai l’impression qu’il m’aime. C’est comme s’il investissait dans notre couple. Comme le primeur qui pèse les petits sachets en papier, je peux quantifier son amour chaque dimanche à son retour du marché grâce au montant du ticket de caisse abandonné au fond du cabas.
On retrouve là un peu de Claire Castillon mais sur un ton plus léger même si parfois on se demande comment cette fable va bien pouvoir finir autrement que dans le drame et la catastrophe.
Mais non, ouf, on aura juste droit à un petit twist renversant, histoire de prendre un peu de recul et de distance.

Pour celles et ceux qui aiment les vivisections.
D’autres avis sur Bibliosurf.

Aucun commentaire: