mercredi 20 octobre 2021

Bouquin : L'autre Rimbaud

[...] Le mensonge est le ciment de la famille.

C'est une drôle d'idée que celle passée par la tête du journaliste David Le Bailly que de vouloir tracer le portrait de Frédéric Rimbaud, le frère aîné d'Arthur : L'autre Rimbaud.
Ce qui intéresse Le Bailly c'est de faire la lumière sur les personnages restés dans l'ombre, oubliés de l'Histoire et même gommés ou effacés de l'Histoire (il a écrit un autre roman sur la maîtresse de Mitterrand, Anne Pingeot, la mère de Mazarine).
Arthur est né près de Charleville-Mézières un an après son frère Frédéric. Ils grandissent à l'ombre menaçante de leur mère, une maîtresse femme, sans aucun doute castratrice, le père est parti.
Évidemment tout le monde ignore aujourd'hui que le si célèbre poète Arthur avait un frère aîné : Frédéric est un oublié de l'Histoire, et même plus, les secrets de famille et les mésententes ont fait que Frédéric a été gommé ou effacé de l'Histoire, jusque certaines photos qui ont été retouchées par sa sœur Isabelle pour le faire disparaître ! 
Alors qu'Arthur aura vécu la plus grande partie de sa vie loin des siens jusqu'en Abyssinie, c'est Frédéric resté au pays que l'on s'efforce d'oublier.
[...] Par un curieux phénomène, l'aîné, pourtant resté à Roche, avait été déchu, quand le cadet, exilé au bout du monde, occupait avec majesté la place de dauphin.
[...] Il sait que le mensonge est le ciment de la famille. Ce qu'elle a trouvé de mieux pour se protéger.
Jusqu'à sa descendance qui sera privée des droits d'auteur.
Voilà bien de quoi attiser la curiosité de David Le Bailly ... et de ses lecteurs.
Au travers de l'enquête menée par le journaliste pour éclairer la vie du frère caché, presqu'un polar, on découvre en contrepoint le côté obscur des portraits de Verlaine ou d'Arthur Rimbaud.
Un Verlaine colérique et à demi pédophile, un Arthur qui abandonnera très vite la poésie pour se consacrer à la science, la géographie ou divers commerces et traficotages en Afrique.
Des portraits à charge peut-être, pour mieux réhabiliter un Frédéric oublié par les historiens et les biographes, mais David Le Bailly ne prétend être ni historien ni biographe : son travail est celui d'un enquêteur et d'un romancier.
[...] Aidée par Isabelle, la mère avait dévoré ses fils.
Les deux femmes s'étaient emparées de l'œuvre d'Arthur, en avaient détourné le sens et l'esprit.
De lui Frédéric, elles avaient pris le peu qu'il avait laissé, ses enfants.
Une sombre histoire de famille laissée dans l'ombre par la lumière trop éclatante de la légende du poète maudit : aussi une leçon instructive sur la façon dont s'écrit l'Histoire.

Pour celles et ceux qui aiment la famille.
D’autres avis sur Bibliosurf.

Aucun commentaire: